Policy by Design

#169
Year: 
2021
Recipient: 
Aaron Hernandez
Amount: 
$8,250

EN_

Ideas shape landscapes. How we organize and manage land is inherently connected to the language we use to describe it, and to describe our desires for it. The current global decline in biodiversity is the logical result of widespread policies that value and define land primarily in terms of extraction and production. Responding to this ecological crisis will require rapid deployment and improvement of new and existing policy instruments aimed at increasing resilience in socioecological systems. While visionary policies such as the Green New Deal capture the imaginations of many, they are deeply speculative and uncertain by nature. Change must come quick, but it can be incremental and decentralized. There is a need for methods to comprehend, improve, and sometimes dismantle the policies that already exist, to better support the natural living systems that all human life depends on. “Policy by Design” aims to advance the capacity of landscape architecture to visualize and ameliorate policy dilemmas concerning land use, and to better support socioecological resilience in our shared landscapes and environments. 

Product: an illustrated article targeted to planning and design audiences and a publicly-accessible web resource


FR_

Les idées façonnent les paysages. La façon dont nous organisons et gérons les terres est intrinsèquement liée à la langue que nous utilisons pour la décrire et pour décrire nos désirs à cet égard. Le déclin mondial actuel de la biodiversité est le résultat logique de politiques généralisées qui valorisent et définissent les terres principalement en termes d’extraction et de production. La réponse à cette crise écologique exigera un déploiement et une amélioration rapides des instruments politiques nouveaux et existants visant à accroître la résilience des systèmes socio-écologiques. Bien que des politiques visionnaires comme le Green New Deal saisissent l’imagination de nombreuses personnes, elles sont profondément spéculatives et incertaines par nature. Le changement doit se faire rapidement, mais il peut être progressif et décentralisé. Il faut des méthodes pour comprendre, améliorer et parfois démanteler les politiques qui existent déjà, pour mieux soutenir les systèmes de vie naturels dont dépend toute la vie humaine. « Policy by Design » vise à faire progresser la capacité de l’architecture paysagiste à visualiser et à améliorer les dilemmes politiques concernant l’utilisation des terres, et à mieux soutenir la résilience socio-écologique dans nos paysages et environnements communs. 

Produit : un article illustré destiné aux publics de la planification et de la conception et une ressource Web accessible au public