BOURSES ANNUEL 2017 DE LA FAPC

Dimanche, Janvier 15, 2017
Communiqué de Presse | LA FAPC OCTROIE 20 000 $ EN BOURSES EN 2017 
La Fondation d’architecture de paysage du Canada (FAPC) est heureuse de dévoiler le nom des lauréats de son programme de bourses 2017 destiné à soutenir financièrement la recherche, la communication et l’érudition.

« La FAPC est fière d’apporter son soutien aux bénéficiaires des bourses 2017 qui respectent tous les principes de la Charte canadienne du paysage, en soulignant le rôle croissant joué par les paysages et les architectes paysagistes dans l’apport de bienfaits sociaux, culturels, écologiques, économiques et sanitaires à la société », a déclaré le président de la FAPC, Vincent Asselin, AAAPC. « Les lauréats sont tenus de communiquer les résultats de leurs travaux par le biais de ressources en ligne, de publications et de présentations publiques, ce qui multiplie les retombées associées à chacune de ces bourses. Vous trouverez de la documentation sur chacune de ces bourses dans le Portfolio enligne. (http://lacf.ca/fr/grants-portfolio). » Voir aussi, en bas de page, les communiqués de presse en pdf téléchargeables.  

Chaque année, les demandes sont évaluées et les bourses accordées par un jury national composé de six professionnels des secteurs privé et public, titulaires de diplômes et attestations, et représentant les provinces de l’Atlantique, du Québec, de l’Ontario, des Prairies et de la Colombie-Britannique, ainsi que le Nord canadien. 

Le C.A. de la Fondation d’architecture de paysage du Canada remercie toutes les personnes et associations constituantes qui, par leurs dons annuels, soutiennent la pérennité de ce programme de bourses.

 

LISTE DES RECIPIENDAIRES DES BOURSES 2017 ET RESUMÉ DES PROJETS 

 
DOCUMENTAIRES SUR QUELQUES ARCHITECTES PAYSAGISTES PIONNIERS DU CANADA
Isabelle Giasson, AAPQ et Steven Turcotte
Lauréate de la Bourse Günter A. Schoch | Bourse de 4 000 $
 

En continuant le projet initial, qui a débuté en 2016, ce documentaire élargit le sujet des premiers documentaires qui portaient sur les architectes paysagistes pionniers du Québec (phase 1) pour inclure les pionniers de la profession de l’ensemble du Canada (phase 2). Ce documentaire deviendra une référence pour les membres actifs et à venir de la profession et pour le grand public. Il racontera les histoires tendres et sensibles des architectes paysagistes, la richesse de leur patrimoine, leurs expériences, leur esprit ludique et leur dynamisme créatif. Le documentaire comprendra des photos historiques, des entrevues et sera disponible sur le Web.

Isabelle Giasson est une architecte paysagiste de grande expérience qui possède son propre cabinet d’architecture de paysage à Montréal. Elle est également présidente du Conseil d’administration de l’Association des architectes paysagistes du Québec (AAPQ), dont elle est membre depuis plusieurs années. Isabelle Giasson et Steven Turcotte ont déjà sélectionné et compilé de brèves biographies des intervenants qu’ils ont l’intention d’interviewer. La contribution de la FAPC aidera au financement de la production de ce documentaire vidéo. Des fonds supplémentaires sont possibles d’autres sources qui encouragent la création de contenus et de logiciels populaires et novateurs au Canada pour les plateformes numériques actuelles et émergentes. 

 

 
INITIATIVE DU PORTFOLIO DES PAYSAGES CANADIENS, 3E ÉDITION
Jean Landry, AAPQ, associé de l’AAPC, MBA, Architecte paysagiste et Photographe | Bourse de 3 000 $
 

L’initiative du Portfolio des paysages canadiens (PPC) est un ensemble de collections de photographies accompagnées de descriptions, composé de trois éditions, qui cherche à illustrer les paysages du Canada en explorant la diversité des provinces et des territoires à travers les yeux et les descriptions écrites des membres de l’AAPC. Le PPC a été conçu comme un outil participatif pour associer le plus grand nombre d’architectes paysagistes canadiens possible. Cette phase du PPC est l’étape finale menant à un complément descriptif et visuel de la Charte canadienne du paysage et à une présentation des raisons pour lesquelles les « paysages » sont si importants. La 3e édition du Portfolio porte sur le passage « des paysages rêvés aux paysages de nos rêves », d’un « concept abstrait à un lieu physique », où les gens vivent et travaillent. 

La 3e édition du Portfolio des paysages canadiens se déclinera en deux formats principaux : un portfolio Web qui sera présenté et mis à disposition à l’automne 2017, plus un livrel d’images sélectionnées accompagnées d’un descriptif et d’une présentation. Cette édition vient compléter les deux éditions précédentes, achevées en 2016 et 2017, dont les deux versions bilingues seront disponibles au printemps 2017 dans le site Web de l’AAPC à l’adresse www.clp-ppc.org. La première édition portait sur l’identification de « paysages significatifs » qui font partie de notre vie et la deuxième présentait des « paysages aménagés » que l’on apprécie. Le jury de la FAPC a indiqué qu’il était particulièrement important de terminer le PPC à temps pour le Sommet de 2017 qui se tiendra à Montréal en octobre 2017, et il attend avec impatience sa publication.

   

KATERI HEALING GARDENS, KAHNAWAKE (QUÉBEC) 
Rick Moore, AAAPC | Bourse de 5 000 $
 

Les architectes paysagistes et les membres des Premières Nations éprouvent un respect pour leur environnement naturel. Cette proposition est une modeste initiative visant à réunir nos capacités et nos idées en vue de créer les Kateri Healing Gardens des Premières Nations.

Notre démarche va au-delà des limites du travail habituel, en explorant la culture des Premières Nations et en collaborant à la conception du projet avec un aide-soignant et un gardien de la foi reconnu de Kahnawake. Cette collaboration permettra d’accroître notre connaissance culturelle des plantes et des Mohawks. Les résultats seront tangibles, bénéficieront à la communauté et seront largement diffusés.

La construction du jardin est financée par la Kateri Memorial Foundation qui a pour philosophie de respecter les citoyens et la communauté de Kahnawake. Elle tient compte de l’importance du cercle de la vie. La fondation met l’accent sur tous les domaines liés à la santé, et en particulier les groupes défavorisés, y compris les aînés, les jeunes et les personnes handicapées.

La subvention de la FAPC aidera plus particulièrement à financer la recherche ethnobotanique des plantes qui sont culturellement pertinentes pour un jardin de guérison traditionnel. Les travaux consistent à sélectionner les plantes, à concevoir l’aménagement et à préparer des fiches descriptives des plantes qui figureront sur une brochure et sur les panneaux. L’information traitera des avantages et de l’entretien des plantes sélectionnées. On s’attend à ce que le jardin crée un précédent pour des établissements de santé, des centres de bien-être et des jardins thérapeutiques au Canada et qu’il contribue à la sensibilisation et à la réconciliation avec les Premières Nations.  

 

 
EXAMEN DE L’INFLUENCE DU PAYSAGE SUR LA SANTÉ ET LE BIEN-ÊTRE DES RÉSIDENTS ET DU PERSONNEL DES FOYERS DE SOINS DE LONGUE DURÉE;
Peggy Chi, OALA, AAPC | Bourse de 5 000 $
 

En 2015, l’Ontario a annoncé la mise en place d’un plan décennal de réaménagement de 300 foyers de soins de longue durée, soit près de la moitié des foyers actuels. C’est une occasion d’intégrer le paysage pour promouvoir la santé et le mieux-être. Cette proposition vise à examiner les relations qui existent entre les caractéristiques du paysage et les résultats sur la santé des résidents (souffrant ou non de démence) et du personnel infirmier. La théorie avancée est qu’un paysage de haute qualité contribue à la santé des résidents et du personnel. La méthodologie proposée combinera les approches quantitatives et qualitatives en deux phases.

La phase 1 propose un processus itératif de communication de groupe (un panel Delphi) avec des experts, des sites pilotes et un groupe de discussion pour concevoir des sondages visant à recueillir des données sur les caractéristiques générales du paysage des foyers et sur la santé du personnel infirmier. Le sondage sur les caractéristiques générales du paysage aidera à la sélection des sites de recherche. Dans les sites choisis, on quantifiera et on analysera une collection de photographies, d’esquisses et de notes de terrain pour comprendre le spectre des caractéristiques. La phase 2 comprend la collecte de données sur la santé du personnel infirmier à l’aide du sondage et sur la santé des résidents à l’aide des métadonnées de l’Institut canadien d’information sur la santé. Cette démarche alliant plusieurs méthodes cherchera à établir quelles associations significatives existent entre le paysage et la santé, pour améliorer la documentation existante, proposer des orientations de recherche et orienter les réaménagements imminents.

Les résultats de la recherche seront communiqués par le biais de deux publications évaluées par des pairs dans le Health Services Research Journal et le Health Environments Research & Design Journal, et présentés dans le cadre de conférences.

 

 
WINTER BIKEABILITY 
Erika Bullock; étudiante en maîtrise à l’Université de Guelph | Bourse de 1 500 $
 

Le programme d’étude proposé explorera le concept du vélo hivernal et comment maximiser l’utilisation de ce dernier à Toronto en améliorant les paysages de rue. Les critères définissant le vélo hivernal seront synthétisés et appliqués à des sites d’étude comparables à Toronto, Montréal, Minneapolis, Umeå en Suède et Oulu en Finlande. Grâce à l’évaluation de ces critères pour chaque ville, un ensemble de pratiques exemplaires sera proposé pour la conception de paysages de rue à Toronto. Les résultats proposeront une orientation pour la planification future des paysages de rue dans les villes où le climat est froid et où la neige s’accumule.

Il est proposé de publier un article dans le Journal of Transportation Research Part A : Policy and Practice, le Journal of Sustainable Cities and Society ou le Journal of Landscape and Urban Planning, qui sera présenté lors du Sommet mondial 2017 IFLA/AAPC, si cette proposition est acceptée. 

 

 
RECOURS AU PROCESSUS DE GÉOCONCEPTION POUR COMMUNIQUER LES AVANTAGES DES BIORIGOLES DE DRAINAGE DES EAUX PLUVIALES URBAINES;
Adele Pierre, étudiante en maîtrise à l’Université de Guelph | Bourse de 1 500 $
 

Les biorigoles de drainage peuvent être intégrées à la conception des rues et à la gestion des eaux pluviales pour ralentir, nettoyer et absorber le ruissellement de surface.  

Cette thèse de maîtrise vise à étudier l’impact de l’utilisation de biorigoles de drainage dans le cadre des paysages de rue des quartiers post-industriels de Hamilton, en Ontario, et à communiquer les avantages de ce système de façon claire, informative et attrayante, grâce à l’utilisation de la technologie interactive en ligne. L’infrastructure actuelle des eaux pluviales vieillit, et avec l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des tempêtes, l’infrastructure actuelle ne peut plus gérer l’écoulement de l’eau de ruissellement. La ville de Hamilton, ainsi que de nombreuses villes en Amérique du Nord, cherche des moyens de gérer l’eau sur place avant qu’elle ne pénètre dans les égouts pluviaux. Les architectes paysagistes, en collaboration avec d’autres professionnels de l’aménagement et de la conception, créent des infrastructures qui peuvent ralentir, nettoyer et absorber le ruissellement de surface. La technologie SIG a la capacité de collecter des données à différents niveaux pour analyser les zones de surface imperméable ainsi que les taux de précipitation et d’infiltration. Il est possible de quantifier ces données et de créer divers scénarios démontrant les effets de la modification des variables. La carte résultante, avec ses nombreuses couches, peut être importée dans un modèle interactif en ligne comme ESRI CityEngine pour visualiser les données en 3D; il s’agit là d’un puissant moyen de communication pour tous les intervenants. La méthodologie et les résultats seront également présentés à l’automne 2017 à la Ville de Hamilton et à la Conférence ESRI Canada.

 

HEADER IMAGE CREDIT : BLACK OAK SAVANNA, TORONTO, ALEXANDER BELL, SALA, FROM THE CANADIAN LANDSCAPE PORTFOLIO 1ST EDITION 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Faye Langmaid, associée de l’AAPC, membre de l’ICU
Présidente du Programme annuel de bourses
lacf.bourses@gmail.com